«Si dans la congrégation les sœurs vivent dans l’obéissance, c’est grâce à la Prima Maestra, car elle fut toujours obéissante.» continue >>

don Jacques Alberione

Faire du bien était sa grande aspiration de laquelle jaillissait l’audace et le courage qui la conduisait à accueillir chaque moyen de communication sociale: le cinéma, les courts-métrages catéchistiques, les disques, les revues. continue >>

Anna Maria Parenzan

Supérieure générale FSP

QUI EST-ELLE ?

Sr. Tecla Merlo, première Supérieure générale des Filles de Saint-Paul, est née le 20 février 1894 à Castagnito (Alba, Italie).

Elle fut une des premières jeunes filles qui suivirent le père Jacques Alberione en 1915, au début de la première communauté féminine de son institution. Elle vécut les très humbles pas des origines. Auprès du Fondateur, très docile, elle fut une collaboratrice sage et intelligente pour la réalisation du projet divin dont le père Alberione était porteur ; elle était prête à assumer sans crainte les moyens de communication moderne, à risquer des initiatives nouvelles et inexplorées. Telle une mère, elle collabora à la naissance des autres Instituts de la Famille Paulinienne.

La vocation à la sainteté était l’unique objectif de son enseignement. La sainteté, condition essentielle pour l’efficacité d’une évangélisation exercée par les moyens de communication sociale.

À sa mort, survenue en février 1964, le Fondateur livra ce témoignage: «C’était le Seigneur qui la soutenait. Elle fut une âme contemplative. Elle savait aussi recourir à d’autres personnes, mais toujours et en premier lieu à Dieu. Tout devait venir de Dieu et tout était pour Dieu.»

Son message, encore à découvrir, est lumière prophétique pour la nouvelle évangélisation; son expérience de vie est une «voie de sanctification et d’apostolat», une lumière toujours plus nette et resplendissante pour les apôtres – femmes et hommes – d’aujourd’hui.

Messages à la vénérable Tecla Merlo et demandes de grâces.